Partager ce Post

Music & Showbiz / Société & Santé

Black Is, le Tube Togolais qui met une Claque au Colorisme

Black Is, le Tube Togolais qui met une Claque au Colorisme

Et au racisme qu’il soit banalisé ou pas. Le 16 février passé les internautes togolais et du monde assistaient avec enchantement à la sortie officielle de Black is. C’est par ce clip que Noire Velours, jazzwoman togolaise, a choisi de signer sa majestueuse entrée dans la « musicosphère » togolaise. Le moins qu’on puisse dire après analyse des faits, c’est que la demoiselle n’est pas là pour rigoler.

Peau Noire et Voix de Velours = Noire Velours

Elle a 26 ans et se nomme Christelle Anoumou en dehors de la scène musicale. Son nom d’artiste Noire Veloursvient de l’expression de sa négritude et de celle de la douceur de sa voix. Elle s’est jusqu’alors fait connaitre à travers les covers (reprises de chansons) souvent publiées sur ses réseaux sociaux et est très présente sur les événements jazz de Lomé.

Son registre musical de prédilection est le jazz. Mais Noire Velours n’aime pas les cases. Sa voix de velours, elle en fait ce qu’elle veut : que ce soit de la soul, de la trap, du RnB.  Elle se donne le temps d’explorer et ne compte pas sortir d’album pour le moment. En revanche, des projets comme Black is, il y en aura régulièrement, nous a assuré sa manager.

La peau noire entre envies et calomnies

L’idée de raconter la peau noire lui est en fait venue de deux phénomènes dont elle a été victime et témoin. Étudiante à Londres, Noire Velours a déjà subi le racisme. De retour en Afrique, elle retrouva ses mêmes préjugés envers la peau noire sous les traits d’un colorisme, qui met sur un piédestal les personnes noires à peau claire, encore largement institutionnalisé en Afrique. Le meilleur canal d’expression d’un artiste étant son art, Noire Velours a décidé un jour dans sa chambre de faire de cette thématique le sujet de son premier clip. Un choix manifestement judicieux.

C’est une communication bien rodée qui a précédé la sortie de Black Is. Teasers, shootings et annonces  sur les réseaux sociaux se sont succédés, mettant ainsi en alerte le public qui n’attendait que de découvrir ce que l’artiste a à offrir.

Verdict : Nous avons été comblés au-delà de nos attentes.

La chanteuse togolaise Noire Velours et La mannequin androgyne et motarde togolaise Alex Sef
Noire Velours et Alex Sef

Les sonorités que Noire a offert à son public ont eu l’effet d’une claque dans un gant de Velours. Avec une communication de qualité qui rappelle la formation initiale de la chanteuse, l’annonce et la venue du clip furent préparées grâce à des teasers ( photos et vidéos ) minutieusement travaillés. C’est au creux de son timbre vocal vaporeux qu’elle a enrobé le message.

Black is est une belle ode à la mélanine mais elle met également un holà à tous les préjugés, calomnies et idées reçues sur la peau noire. Que ce soit à travers les nouvelles technologies de l’information ( réseaux sociaux, blogs, médias digitaux ) que par les médias traditionnels dont le rôle devrait consister à éduquer positivement et unir la société.

Christelle Anoumou par Noire Velours dénonce le négativisme dont la peau noire a depuis longtemps fait l’objet et elle administre une bonne dose de confiance à tous ceux qui sont Noirs de peau. En résumé, Black Is dit ce que la peau noire est (What black skin is) et ce qu’elle n’est pas (What black skin is not). Le refrain est entrainant. On l’entend une seule fois et il vous reste collé dans la tête.

Black is dope, black is proud, black black is beautiful
Black is power, black is brilliant, black black is beautiful

Aussitôt sorti, aussitôt plébiscité : C’est une œuvre d’art

« Ce clip ! 🔥 c’est vraiment un grand travail artistique et musical digne des plus grandes stars. J’aimais beaucoup le son mais là je suis clairement impressionnée ! C’est plus qu’un clip, c’est une oeuvre d’art ! »

On a rarement vu un premier clip déclencher autant de réactions positives à sa sortie. Qualifié comme une « œuvre d’art puissante », Black Is a provoqué des vagues de fierté et d’amour  des internautes sur les réseaux sociaux, pour la qualité du son et du message passé. Le succès de cette première sortie de l’artiste est loin d’être un hasard. C’est le résultat d’un savant mélange entre le talent, la communication autour et le message de valorisation de la peau noire qui tombe de plein pieds dans l’actualité.

Nous pouvons dire sans aucun doute que le clip vidéo de Black is  est l’un des meilleurs qui ait été proposé au public togolais ces derniers mois. On a d’ailleurs du mal à croire qu’il ait été tourné en une seule journée, tellement le résultat est finement élaboré. Alternant des visuels tantôt psychédéliques, qui font apparaître des flous et mouvements étranges, puis des parties plus nettes révélant des jeunes femmes africaines à la peau ébène, de noir vêtues, en tresses ou en locks, évoluant dans une nature bénie. Cette vidéo est définitivement un cocktail de couleurs à haute teneur en créativité.

Et une Association bienheureuse de Talents

Au-delà de la chanson et du clip vidéo, Black is a été un projet autour duquel se sont rassemblés plusieurs talents. Ces jeunes ont mis à contribution la diversité de leur savoir-faire et ont ainsi porté avec Noire Velours le message qu’elle s’est assignée pour mission de diffuser. Le projet a ainsi été réalisé par le trio Noire Velours, Alex Sef et Eben Scar. Sans oublier les Black Fingers de Raïssa Akakpo qui a sublimé Noire Velours et les figurantes par des coiffures inspirées de la culture afro.

La mannequin androgyne et motarde Alex Sef a aussi participé au tournage du clip. Elle y apparait à plusieurs reprises et marque de sa présence forte certaines scènes-clés du clip. A 30 ans, la jeune femme est amie et manager de la chanteuse. Elle a de ce fait l’habitude d’organiser les événements de Noire Velours et ce tournage n’a pas dérogé à la règle. Si Black Is a pu voir le jour, c’est aussi grâce aux talents artistiques et managériaux d’Alex et à son professionnalisme.

La mannequin androgyne et motarde togolaise Alex Sef
Alex Sef

Par ailleurs, la présence de la mannequin dans ce visuel est loin d’être anodine. Elle donne au message de Noire Velours une dimension féministe. A travers l’image d’Alex, Noire a voulu mettre en lumière la femme africaine libérée des diktats de féminité longtemps imposés à elle. C’est un gros clin d’oeil à la « liberté d’être » de la femme noire.

« Sois fière de cette magnifique peau d’ébène, toute en chocolat. Tu es née d’un lingot d’or «

Qu’est ce que la féminité africaine? Celle qui est validée? Les grosses fesses, les gros nichons, la peau claire, la meuf qui garde son avis pour elle et qui laisse penser les hommes? . . . @iam_alexsef, une femme, tomboy, sexy comme jamais, qui sait jouer de sa feminité en smoking-noeud papillon, ou en petit jean moulant. . . . Ce que #blackis dit aussi, c est que la femme africaine A LE DROIT d’être comme elle le souhaite, hyper féminine ou #tomboy et super boyish, super #ronde ou très mince, #cheveuxcrépus , #locks ou même #défrisés pour celles qui ne savent pas encore s’occuper de leur cheveux crépus ou qui n’ont juste pas envie, elle a le droit d’être #autoritaire, #rebelle, #fière, #puissante, #provocatrice, ou #timide, #calme, #silencieuse. Elle a le droit d’être grande gueule et ne porter que des chemises et des #pantalons, des #baskets et des #smokings, elle a le droit d’être en #jupe courtes, petit jean sexy ou #robe longue. Elle a le droit de travailler dans le domaine qu’elle veut (je connais une femme « croque-mort », sexy comme jamais), elle a le droit de poursuivre ses rêves. . . Let us fucking be. . . #africanwomen #femmeafricaine #stoptellingmewhattodo #teamafrica #team228

A post shared by NoireVelours (@noirevelours) on 

Derrières les Ebènes, un Eben Scar aux platines

Le clip Black Is a été réalisé par Fawaz Magazi en collaboration avec le très créatif Eben Scar, photographe de 23 ans. Eben Scar encore connu comme Givans Missowou qui se définit sous plusieurs casquettes : chanteur, graphiste, musicien, réalisateur, sculpteur, beatmaker et photographe. Dans la capitale togolaise, il fait partie des meilleurs de sa catégorie. En dehors du tournage, il est auteur des nombreuses photographies qui ont annoncé les couleurs de Black is.

Ce qui différencie une authentique œuvre de l’esprit d’un copié-collé, c’est l’effet produit sur le public. Depuis sa sortie, les paroles de Black is tournent en boucle dans nos têtes. En qualité de représentants auto-proclamés de ce public (lol), c’est avec plaisir que nous lui décernons officiellement le prix de la meilleure sortie musicale de cette année.

⏏Lien de téléchargement direct 

Source: https://irawotalents.com/black-is-noire-velours-colorisme-musique-togo/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…