Economie & Finance

La garde à vue de Vincent Bolloré prolongée, le gouvernement guinéen réagit, le Togo toujours « muet »

Plongé dans une salle affaire de soupçons de corruption en Guinée et au Togo, le milliardaire homme d’affaires français Vincent Bolloré voit sa garde à vue prolongée ce mercredi 25 avril 2018, dans le cadre de l’enquête entourant l’obtention, par son groupe, de concessions portuaires dans ces deux pays. Entendu dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, le milliardaire breton et PDG du groupe Bolloré a été placé en garde à vue mardi dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers ». Le directeur général du groupe Bolloré, Gilles Alix, et le responsable du pôle international de Havas, Jean-Philippe Dorent, ont également été placés en garde à vue. A lire aussi: Garde à vue de Vincent Bolloré: les clarifications de la Directi...

[Equête]: comment Bolloré s’est construit un empire en Afrique [Vidéo]

Le groupe Bolloré a-t-il construit son empire commercial en Afrique en se passant du droit en matière de passation de marchés publics ? Mardi 24 avril, Vincent Bolloré, PDG du groupe, a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre pour des soupçons de corruption autour de l’attribution de concessions portuaires en Afrique de l’Ouest, selon le journal Le Monde. Mais comment le groupe est-il devenu incontournable dans les ports africains, dont ceux de Tema, au Ghana, et d’Abidjan, en Côte d’Ivoire ? Le groupe Bolloré en Afrique, c’est 25 000 collaborateurs, près de 250 agences réparties dans 46 pays et 2,5 milliards d’euros de chiffres d’affaires, soit le quart du chiffres d’affaires de l’empire (7,4 milliards d’euros en 2016), indique ...

Vincent Bolloré placé en garde à vue pour les concessions portuaires du Togo et de la Guinée

Selon les informations du « Monde », le milliardaire breton est entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l’attribution, en 2010, à son groupe de concessions portuaires au Togo et en Guinée. Il aurait sans doute préféré aller pêcher la crevette à Beg-Meil, dans le Finistère, qui l’a vu grandir et où il se trouvait lors de la perquisition du siège de son groupe en avril 2016. Mais deux ans plus tard, ce mardi 24 avril, c’est dans les locaux de la police judiciaire, à Nanterre, où il était convoqué en tant que « mis en cause », que Vincent Bolloré était attendu. Selon les informations du Monde, le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d’une information judiciaire ouverte notamment pour « corruption d’agents publics étrangers » et portant sur les conditions d’ob...

Teolis, nouveau fournisseur d’accès à Internet, déploie son réseau au Togo

À côté de l’opérateur public historique Togo Telecom et du privé Café informatique, un nouvel acteur, Teolis, a fait son entrée fin février dans le cercle très fermé des fournisseurs d’accès à Internet au Togo. Jeune Afrique a rencontré son président, Michel Bagnah. Le 22 février, Teolis SA a procédé en grande pompe au lancement officiel de ses activités au Togo. Le fournisseur d’accès à Internet (FAI), qui a obtenu sa licence de l’État en juin 2017, en même temps que GVA (Group Vivendi Africa), avait en effet neuf mois pour déployer ses activités. « Pari tenu », s’enorgueillit Michel Bagnah, président du conseil d’administration de l’entreprise, que Jeune Afrique a rencontré début mars au siège parisien de son holding, Next Step Fada. Ce consultant, né en 1966 au Togo et diplô...

L’Observatoire des Finances Locales s’inspire de l’expérience rwandaise en matière de décentralisation

Une délégation togolaise composée de membres de l’Observatoire des Finances Locales (OFL), a pris part, du 05 au 09 février à Kigali, avec celles d’autres pays de l’UEMOA, à un « voyage d’étude sur la mobilisation des ressources au profit des collectivités territoriales et sur la péréquation financière ». Inscrite dans le cadre du renforcement des compétences régionales en matière de décentralisation en Afrique de l’Ouest, il s’agissait, à travers ladite mission, de s’inspirer de l’expérience réussie du Rwanda. Ce pays d’Afrique de l’Est dispose désormais d’une nouvelle forme d’administration caractérisée par un cadre juridique et organisationnel, ainsi que l’effectivité d’élections locales. Le Togo s’est engagé depuis quelques années dans un processus de décentralisation qui suit son cour...

Le Togo bénéficie d’un financement de 40 millions de dollars des USA pour un projet d’électrification par kit solaire

Le Togo n’en finit pas avec les bonnes nouvelles, suite à sa participation du 10 au 12 mars derniers, au sommet de l’Alliance Solaire Internationale (ASI), avec l’active présence du Chef de l’Etat SEM Faure Essozimna Gnassingbé. Après l’annonce de la signature d’un mémorandum d’entente entre le gouvernement et l’Agence de marketing Ping Pong Global Ltd, pour la construction d’un hôpital de référence au Togo, on apprend qu’un financement de 40 millions de dollars a été obtenu des Etats-Unis pour un projet d’électrification rurale par kit solaire photovoltaïque. L’information a été donnée par M. Thièm Bolidjia, Directeur Général de l’Agence togolaise d’électrification rurale et des énergies renouvelables qui était de la délégation à New Delhi. Selon ses explications, ce projet, soumis par le...

Le Togo enregistre un franc succès sur le marché obligataire en mobilisant 61,8 milliards FCFA

L’emprunt obligataire « TPTG 6,90% 2018-2023 » de 60 milliards FCFA émis fin 2017 à début 2018 par la République Togolaise par l’entremise de CGF Bourse, basée à Dakar, a permis de mobiliser 61,8 milliards FCFA, selon le ministère de l’Economie et des Finances du Togo. L’opération a donc connu un franc succès et même crevé le plafond. Les ressources mobilisées devraient, selon les raisons évoquées, permettre à l’Etat togolais de payer des arriérés de la dette publique intérieure et de mobiliser des ressources destinées au financement des projets porteurs de croissance. Notons que le Fonds Monétaire International avait autorisé l’émission de cet emprunt obligataire. Selon le communiqué du ministère de l’Economie et des Finances, l’objectif est d’accompagner l’Etat togolais dans sa volonté d...

La nouvelle feuille de route pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO approuvée à Accra

Accra, le 20 février 2018. La nouvelle feuille de route pour la mise en œuvre, en 2020, de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) préparée sous l’égide de la Commission de l’organisation régionale, a été entérinée par la 2èmeréunion du Comité ministériel de la Task force présidentielle, le 19 février 2018 à Accra, au Ghana. Cette session, qui a regroupé les ministres des Finances de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Niger et du Nigeria, ainsi que les gouverneurs des Banques centrales de la CEDEAO, s’est également penchée sur les acquis, les problèmes et les perspectives d’ici à 2020. A l’ouverture des travaux, le président de la Commission de la Cedeao, Marcel de Souza, a plaidé pour que l’Agence monétaire de l’Afrique de l’Ouest (AMAO) joue un r...

Mini-sommet du FCFA : création en 2018 d’une institution monétaire

Faure Gnassingbé, président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernements a procédé à l’ouverture des travaux du Task Force présidentielle ce mercredi 21 février au Ghana. L’une des informations à retenir est la « création en 2018 d’une institution monétaire ».   Fidèle à sa vision de voir une CEDEAO des peuples, le Chef d’Etat togolais essaie de trouver la stratégie adéquate pour « l’implication active de ses pairs » peut-on lire sur le compte Twitter #CEDEAOdesPeuples. Cette 5e réunion de la Task Force présidentielle, après Niamey va établir, les progrès réalisés et va définir la réduction des critères après adoption. A (re)lire : Mini-sommet du FCFA : Faure Gnassingbé et ses pairs en route vers la monnaie unique Selon notre source, Mahamadou Issoufou, président du Ni...

Scandale: 40,5 milliards injectés dans des projets inexistants au Togo

A l’occasion de son 2ème anniversaire d’existence, le confrère en ligne « La Gazette du Togo » a organisé samedi 10 février à Lomé une rencontre d’échanges avec des acteurs du monde sociopolitique, économique et des médias. Plusieurs panels ont meublé la rencontre dont celui concernant la situation de l’économie du Togo avec le député Ouro-Akpo Tchagnao. Dans son exposé, le député de l’Alliance Nationale pour le changement (ANC) a avancé quelques exemples précis de gabegie qui ont glacé toute l’assistance. On a souvenance que le 14 décembre 2010, les institutions de Bretton Woods ont admis le Togo au sein des Pays Pauvres Très Endettés (PTTE). Une décision au lieu d’être une honte pour le pays, a été plutôt célébrée avec faste par Faure Gnassingbé et son groupe. Pour cause. Avec l’initiati...

AFRIMALIN, KERAWA ET LEPORTAIL fusionnent afin de devenir le leader des petites annonces en Afrique francophone

Les plateformes www.afrimalin.com , www.kerawa.com et www.leportail.ci fusionnent pour devenir le N°1 des petites annonces en Afrique francophone. « Afin de devenir le leader du secteur, il nous paraissait naturel de nous associer. Nous avons décidé de fusionner avec Kerawa.com et LePortail.ci qui ont des positions dominantes respectivement au Cameroun et en Cote d’Ivoire. Cela va nous permettre ainsi de dépasser le million de visiteurs mensuels et de passer de 8 à 10 pays couverts» explique Thibault LAUNAY, co-fondateur d’Afrimalin. Nino NJOPKOU, fondateur de Kerawa, à la tête des Opérations du groupe, poursuit: « Cette fusion va nous permettre de créer des synergies, d’accroitre notre efficacité opérationnelle, d’avoir une empreinte plus large, et de toucher plus d’internautes dans plus ...

La Chine va décaisser 8,5 milliards pour le Togo

Le Togo et la Chine ont signé mardi à Lomé un accord de Coopération Economique et Technique. Par cet accord, le gouvernement chinois octroie à son homologue togolais une enveloppe de 8,5 milliards de Fcfa pour la mise en œuvre de projets à convenir d’un commun accord avec la partie chinoise. Les documents ont été paraphés par le ministre togolais de l’économie et des finances, Sani Yaya et l’ambassadeur de Chine au Togo, Liu Yuxi. « JE SUIS HEUREUX DE CONSTATER QUE CES DERNIÈRES ANNÉES LE TOGO A FAIT BEAUCOUP D’EFFORTS POUR LE DÉVELOPPEMENT. LA PARTIE CHINOISE EST TOUJOURS ENGAGÉE À ACCOMPAGNER LE PAYS POUR L’AMÉLIORATION DES CONDITIONS DE VIE DES POPULATIONS », A DÉCLARÉ LIU YUXI. L’appui de la Chine s’effectue sous forme de dons et de prêts concessionnels. La coopération se développe dan...

  • 1
  • 2
  • 8

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…