Politique

Togo : pour l’opposition, la question d’un 4e mandat pour Faure Gnassingbé n’est pas négociable

Menée à Accra sous l’égide de Nana Akufo-Addo, les négociations entre gouvernement et opposition togolaises achoppent sur la question du nombre des mandats présidentiels. Faure Gnassingbé souhaite pouvoir se représenter pour un quatrième mandat, ce que l’opposition refuse. Les négociations entre pouvoir en place et opposition ont débuté à Accra sous l’égide du président ghanéen Nana Akufo-Addo, après plus de six mois de manifestations populaires pour demander le départ du président togolais. Néanmoins, après plus de 4 semaines de pourparlers et seulement 3 jours de rencontre, elles achoppent sur un point central pour l’opposition togolaise : la non-rétroactivité de la limitation du nombre de mandats présidentiels. On n’acceptera jamais qu’il se représente en 2020 « C’est trop facile (…) de...

Togo : Les regards désormais tournés vers Faure Gnassingbé et le RPT-UNIR

Le dialogue est constipé depuis le 23 février, date de la dernière séance, et la reprise des discussions était plus que problématique. Le pouvoir n’a d’ailleurs rien fait pour la faciliter ou augmenter ses chances. Mais les derniers développements de l’actualité politique représentent un coup de pression sur le pouvoir et les parties prenantes dans leur ensemble et remettent au goût du jour cette problématique de reprise des discussions dont les voyants sont au vert. Et désormais les regards virent tournés vers l’« homme simple » qui semble n’avoir que faire de la crise. Un mois de suspension. Le 23 février dernier, lorsqu’il a été décidé (sic) de la suspension des discussions et leur reprise à une date ultérieure, le commun des observateurs redoutait une interruption plus longue, au regar...

Togo: Nana Akufo-Addo relance le dialogue inter-togolais vendredi à Lomé

Les choses ont véritablement bougé cette semaine au sujet du dialogue inter-togolais aux arrêts depuis exactement un mois. Les consultations entreprises par la facilitation et qui ont permis de rencontrer les autorités togolaises et les leaders de la coalition de l’opposition ont déblayé le terrain pour la reprise des discussions. Et alors qu’il était annoncé à Lomé la semaine prochaine, le président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur de la crise togolaise vient à Lomé vendredi matinée pour relancer le dialogue. C’est l’information parvenue à la rédaction de Togo Breaking News dans la soirée de jeudi. Des sources proches du gouvernement togolais annoncent l’arrivée à Lomé du facilitateur du dialogue inter-togolais, Nana Akufo-Addo dans la matinée de vendredi. « Les évènements semblent ...

Togo/Réseaux sociaux : Faure Gnassingbé part en guerre contre les fake news

Les autorités togolaises ne comprennent pas pourquoi les internautes sont de plus en plus nombreux à tirer à boulets rouges sur leur propre pays. En conseil des ministres mercredi, elles ont évoqué la possibilité de renforcer l’arsenal juridique du pays afin de détecter et de poursuivre jusqu’à leurs derniers retranchements les internautes qui incitent leurs compatriotes à la  haine et qui propagent de fausses informations sur les réseaux sociaux. Le gouvernement togolais s’est livré ce mercredi à un cours de droit, en rappelant aux citoyens que les textes de droit commun sont également « applicables à la matière numérique ».  Ainsi les auteurs de fake news et hate speechs peuvent être coupables des infractions comme l’injure ou encore la diffamation selon le gouvernement. Les autorités to...

Crise au Togo: Yayi Boni et Sassou Nguesso en renfort

Muets depuis le début de la crise sociopolitique qui sévit au Togo, Thomas Boni Yayi et Denis Sassou Nguesso ont décidé d’en parler lors d’une visite de l’ex-président béninois au Congo-Brazzaville. Selon la Lettre du Continent. Thomas Boni Yayi a évoqué la crise togolaise avec Denis Sassou Nguesso lors d’un entretien, le 18 mars, à Brazzaville. Quelques jours plus tôt, l’ex-président du Bénin, émissaire du Congo-Brazzaville aux Émirats arabes unis, avait assisté à Oyo, fief du président congolais, aux cérémonies du 9e anniversaire de la d’Édith Lucie Bongo. Mais il faut dire que cette rencontre entre Yayi Boni et Dénis Sassou Nguesso sur la crise politique togolaise n’est pas étonnante quand on sait que Denis Sassou Nguesso est considéré par plusieurs médias comme un sou...

Atchadam est un géant au pied d’argile sans structure de terrain – Jean-Pierre Fabre

Alors que le médiateur ghanéen Nana Akuffo-Addo est annoncé au Togo la semaine prochaine pour la reprise du dialogue politique, une guerre de leadership s’est installée entre deux poids lourds de l’opposition, Jean-Pierre Fabre et Tikpi Atchadam. Cette guerre de leadership est révélée par la Lettre du Continent. Ci-dessous l’article de la Lettre du Contient Dans l’attente de la reprise du dialogue inter-togolais, les deux leaders de l’opposition Jean-Pierre Fabre, de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), et Tikpi Atchadam du Parti national panafricain (PNP); s’empoignent sur la stratégie à suivre face au pouvoir de Faure Gnassingbé. Qualifié en privé de « géant au pied d’argile sans structure de terrain ni expérience politique » ...

Togo/Débats politiques: «Techniquement et juridiquement, il est possible de ramener la Constitution de 1992. Réaliser ceci politiquement est autre chose», Me Gally

Invité de l’émission-débat de ce 18 mars 2018 sur «Nana Fm», Me Djovi Gally a livré sa part de lecture des débats passionnés en cours dans le microcosme politique togolais. «Techniquement et juridiquement, il est possible de ramener la Constitution de 1992. Réaliser ceci politiquement est autre chose ! Il faut arrêter de tromper le peuple en lui opposant une impossibilité sur cette question du retour de ce texte fondamental exigé par la Coalition des 14 partis d’opposition», a défendu et tranché Me Djovi Gally. Ancien ministre (au moins à deux reprises), il se présente «comme l’un des principaux architectes du texte fondamental originel du Togo de 1992». «En une demi-journée, je suis à même de vous formuler une proposition de texte sur le sujet», a-t-il ironisé. «Il y a trop de vices dans ...

Sommet de l’UA : Faure Gnassingbé participera à Kigali à la mise en place de la ZLEC

Le Chef de l’Etat togolais, SEM Faure Essozimna Gnassingbé, Président en exercice de la Cedeao, participera ce mercredi 21 mars à un Sommet extraordinaire de l’Union Africaine (UA). Ces assises se tiendront à Kigali à la faveur de la présidence de l’Union, désormais assurée par le président rwandais Paul Kagamé. Ce sera l’occasion pour les Chefs d’Etat et de gouvernement africains de poser les fondations d’un des projets phares de l’Agenda 2063: la Zone de libre-échange continentale (ZLEC). La ZLEC, ce sera à terme la plus vaste zone de libre-échange depuis la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ; un marché intégré de 54 pays avec plus d’un milliard de consommateurs et un PIB de 2500 milliards de dollars. A Kigali ce mercredi, les Chefs d’Etat et de gouvernement de ...

Dialogue inter-togolais : le Groupe des 5 invite les parties à s’engager sans délai dans des discussions de fond

Dans un communiqué conjoint rendu public ce lundi 19 mars, le groupe des 5 (la coordination du Système des Nations Unies, l’Union européenne et les ambassades d’Allemagne, des USA et de France) s’est à nouveau prononcé sur la crise politique qui prévaut au Togo. L’implication des autorités ghanéennes et de son président, Nana Akufo-Addo, facilitateur des pourparlers inter-togolais, a été saluée. Les SNU, l’UE et les 3 chancelleries accréditées au Togo disent néanmoins « constater les difficultés auxquelles le dialogue inter-togolais fait face » et interpellent l’opposition et le pouvoir. Ces derniers sont appelés à respecter les engagements pris dans le cadre de la préparation et du déroulement des premières séances du dialogue inter-togolais qui a débuté le 19 février ; ils de...

Togo : Tikpi Atchadam appelle à une option militaire pour « délivrer le Togo »

Au Togo, l’opposition par la voix du leader du parti Parti National Panafricain (PNP), a appelé la population à de grandes manifestations publiques de 5 jours à partir du 20 mars. Lundi, Tikpi Atchadam, qui ne croit plus en l’aboutissement du dialogue, s’est adressé aux partisans de la coalition dans un message audio pour remobiliser les « troupes » à la veille des manifs que les autorités n’ont pourtant pas autorisées. L’opposant ne croit pas en la bonne foi du président de la République qui selon lui tente seulement de gagner du temps en feignant des mesures d’apaisement pour ainsi affaiblir les ardeurs du peuple. Une situation que Tikpi Atchadam assure comprendre et donc ne se laissera pas endormir par ces manèges. « Face à cette situation, et puisque le pouvoir ne nous laisse pas le ch...

Togo: un émissaire du président ghanéen rencontre la C14 cet après-midi

Le ministre ghanéen de la Sécurité rencontrera ce lundi  après-midi, à Lomé, une délégation des partis politiques de l’opposition regroupés au sein de la coalition des 14 (C14). Albert Kan-Dapaah est porteur d’un message du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, médiateur du dialogue inter-togolais. Cette visite du ministre ghanéen intervient au moment où le dialogue ouvert entre les acteurs politiques togolais le 19 février dernier est au point mort, et où des incompréhensions sont nées au sein de la coalition des 14 partis d’opposition quant à la reprise ou non des manifestations politiques. Selon les indiscrétions, Albert Kan-Dapaah devrait écouter les premiers responsables de la coalition sur les mobiles qui expliqueraient une éventuelle reprise des manifestations alors même que le dialog...

Togo-la démission du ministre Moustafa Mijiyawa devient une revendication pour Le Synphot !

Le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT) ajoute un point à sa plateforme revendicative. En assemblée générale ce vendredi à Lomé, dernier jour d’une grève sèche, la base a demandé une reconduction de la grève au cours de la semaine prochaine pour trois jours et le départ du ministre de la santé, Moustafa Mijiyawa. Pour les membres du Synphot, le ministre de la santé ne fait rien pour trouver des réponses à leur demande d’amélioration des conditions de travail c’est-à-dire l’équipement des blocs, la construction de nouveaux hôpitaux ou encore le recrutement du personnel . Actuellement des réformes sont en cours dans le secteur de la santé à travers la politique de contractualisation qui consiste à confier la gestion du centre de santé à une entité privée pour des r...

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…