StartUp & Business

Nafi Diakhaté, l’amazone Sénégalaise qui veut révolutionner l’écosystème digital Africain

A 25 ans, Nafi Diakhaté, est CEO et co-founder de l’agence de communication digitale Digismile basée à Dakar. Jeune femme très cultivée et au parcours atypique, celle qui se définit comme une « Digital Trotter » a une clairvoyance certaine des défis de l’écosystème numérique Africain. Pour se tourner vers la communication digitale, sa passion, Nafi Diakhaté prend le risque d’abandonner ses études de spécialisation en Systèmes distribués, Gestion de données et Génie Logiciel. Véritable boîte à idées, son entreprise Digismile veut rendre digitalement visibles, les petites entreprises locales sans toutefois écarter celles étrangères. Découvrez le parcours exceptionnel d’une « Digitale Native » hors pair. Magazine In Afrik : Qu’est-ce qui fait la particularité de votre parcours professionnel ?...

Interview de Kossi Elom Lovenou : « J’ambitionne créer une marque de chaussure togolaise qui sera commercialisée sur le marché local »

Responsable de l’entreprise « Elégance Plus » située à Lomé et spécialisée dans la fabrication de chaussures en cure, Elom Lovénou a remporté le 16 mars dernier, le  concours de « Meilleur Entrepreneur 2017 » dans la catégorie micro entreprise. Il emploie quatre (04)  personnes dont deux sont des permanents et deux, non contractuels. Lovénou a bénéficié le 16 mars 2018 d’un chèque de 800.000 FCFA et d’une lampe solaire Total pour l’accompagner dans son travail. Dans cet entretien accordé à l’Agence de presse Afreepress, le jeune entrepreneur revient sur son parcours et ses  perspectives de développement. Lire l’entretien. Afreepress : Comment avez-vous  réussi à mettre en place votre entreprise « Elégance Plus » ? Elom Lovenou : Bonjour à tous les lecteurs d’Afreepress et merci...

TOGOCOM présente son nouveau logo et affirme ses ambitions pour le Togo

Un nouveau logo aux couleurs du drapeau togolais a été dévoilé pour incarner la vision du groupe Togocom. « Ce nouveau logo porte une ambition forte qui est de devenir dans les prochaines années un des acteurs de référence de la sous-région. Les premiers succès, nés de notre chantier de transformation, montrent que nous avons les moyens de cette ambition, pour participer à la volonté du Chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé », explique le nouveau Directeur Général de Togocom, Affoh Atcha-Dedji (photo). Né de la fusion des réseaux fixes et mobiles de Togo Telecom (Togo Telecom et Togo Cellulaire), le Groupe Togocom ambitionne de jouer les premiers rôles dans la fourniture d’accès Internet « après des années difficiles marquées par une baisse des performances, notamment s...

Sept togolais sélectionnés par la Fondation Tony Elumelu bénéficient chacun d’un accompagnement de 2,5 millions de FCFA

La politique de promotion de l’entrepreneuriat des jeunes, amorcée depuis quelques années par le gouvernement, commence par porter ses fruits et à donner de la visibilité aux plus audacieux. Pour la 4ème année consécutive, la Fondation Tony Elumelu (TEF), du nom du milliardaire nigérian, a sélectionné plus d’un millier de jeunes entrepreneurs qu’elle accompagnera cette année 2018 via son programme d’Entrepreneuriat en Afrique. Dans la liste parue ce jeudi 22 mars, ils sont 1250 venus de tous les coins du continent dont 7 Togolais. Parmi les jeunes entrepreneurs togolais sélectionnés, on retrouve Ismaël Mohamed Tanko, promoteur de Tanko-Timati (Agro-industrie), Akuto Tchilalo Tchalim Patinvoh (FMCG Companies), Clifford Plastid Hoglonou (Agriculture), Innocent Adjaka (Waste Management) ou en...

L’entrepreneur Sénégalais Djibril Bokoum, le black Panther des Enfants Talibés

A 16 ans, alors que les adolescents de son âge profitent de la vie, Djibril Bokoum se donne pour ambition de changer la condition des enfants talibés de son pays, au point de créer en 2009, l’association « aidons les talibés. » Il veut mettre fin à la mendicité des enfants talibés en promouvant leurs droits. Ouvert d’esprit et déterminé, il crée en parallèle à son engagement social, une agence de communication marketing et événementielle qui se démarque par sa créativité et son sens de l’innovation. Interview ! Magazine In Afrik : En dehors de votre engagement social, quelle expérience professionnelle faites-vous actuellement ? Djibril Bokoum : Avant l’obtention de mon diplôme, je vendais des poulets dans des restaurants, histoire de pouvoir subvenir à mes besoins. Plus tard, j’ai eu à tra...

Togo : Semoa group veut devenir le PayPal d’Afrique

Edem Adjamagbo, de nationalité togolaise, a mis au point une solution de paiement en espèces à travers des outils digitaux, pour faciliter la vie aux particuliers et aux entreprises. « Lors d’un voyage en Ukraine, j’ai découvert que l’achat de crédit de communication s’y faisait depuis une borne et non, comme c’est le cas au Togo, en grattant des recharges téléphoniques en papier », raconte Edem Adjamagbo au site First Togo. Le caractère innovant de cette technologie financière l’intéresse à implémenter dans son pays d’origine où le besoin se fait sentir. En attendant, il poursuit ses études en France où il développe le site qui rencontre un succès auprès des personnes de la diaspora, qui pouvaient enfin envoyer du crédit à leurs proches restés au pays. En effet, Semoa Togo offre deux serv...

Tanko Timati, la marque de tomate, made in Togo, à la conquête de toute  l’Afrique

< Ismaël Mamoudou Tanko, 33 ans, est le Directeur général de l’entreprise  Tanko Timati qui commercialise les produits de la marque Tanko Timati. Titulaire d’un Master en accompagnement à la création d’entreprise et d’une maîtrise en gestion, sa passion pour l’entrepreneuriat commence, avec la vente de papiers-mouchoirs, depuis ses années collège. Au fil des années, il s’essaie à plusieurs entreprises avec des résultats mitigés, avant de se laisser saisir par le désespoir des paysans, en quête d’un moyen de conservation de leurs tomates. Aujourd’hui, Ismaël Tanko ambitionne d’imposer Tanko Timati sur le marché de l’agrobusiness africain. Magazine In Afrik : Pourquoi avoir décidé de mettre un terme à vos différentes expériences professionnelles ? Ismaël Tanko : C’est simplement parce que...

LES 10 LAUREATS DU CONCOURS «MEILLEURS ENTREPRENEURS FAIEJ-PRADEB» PRIMES

Le concours des «Jeunes Entrepreneurs FAIEJ-PRADEB» est une compétition annuelle organisé par le Ministère du Développement à la Base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes qui récompense les meilleurs porteurs de projets d’entreprises au Togo financés ou non par des dispositifs étatiques d’accompagnement de jeunes que sont le FAIEJ et le PRADEB. Au cours cette édition lancé le 03 novembre 2017, 65 entreprises venues de toutes les régions du pays ont été évaluées du 3 novembre au 22 décembre 2017 par un jury. La cérémonie de récompense des lauréats de cette 2ème édition s’est déroulée ce vendredi 15 mars à la Place des fêtes de la Présidence de la République à Lomé et a connu la participation de la ministre en charge du Développement à la Base, Mme Victoire TOMEGAH-DOGBE...

le Gouvernement récompense les meilleurs jeunes entrepreneurs 2017

Le Togo a mis à l’honneur ses jeunes entrepreneurs. Les lauréats du concours « Meilleurs Entrepreneurs », une initiative du gouvernement pour faire la promotion de l’excellence entrepreneuriale, ont été récompensés. Ceux-là qui, au cours de l’année 2017, se sont illustrés dans divers secteurs d’activités en faisant preuve de détermination, d’ingéniosité et de professionnalisme. C’était au cours d’un dîner organisé le vendredi 16 mars par le Ministère du Développement à la base, de l’artisanat et de l’emploi des jeunes, autour du thème « Quelles stratégies pour faire accroître son entreprise ». Dix jeunes entrepreneurs scindés en deux catégories : « micro-entreprises » et « petites et moyennes entreprises», ont obtenu des prix et un accompagnement financier pour poursuivre et pé...

Nino Njopkou, l’illuminé camerounais qui a très tôt misé sur le e-commerce en Afrique

Dans les années 2000 où très peu de gens pouvaient croire à la transformation numérique de l’Afrique à venir, Nino Njopkou délaisse son statut d’employé pourtant bien rémunéré pour se lancer dans l’aventure qui a vu naître le site de petites annonces Kerawa.com [nom d’un petit village au Nord du Cameroun]. Diplômé de l’Ecole Centrale Paris, il a su importer les « success model » Européens sur sa terre natale, le Cameroun. Pour y parvenir, Nino Njopkou optimise ses connaissances antérieures, repousse loin ses limites et se hisse aujourd’hui au rang des pionniers du e-commerce en Afrique. Entretien ! Magazine Inafrik : Quel est votre parcours professionnel ? Nino Njopkou : J’ai fait mes classes au Cameroun jusqu’à mon baccalauréat C, puis je me suis envolé au Maroc faire me...

AFRIMALIN, KERAWA ET LEPORTAIL fusionnent afin de devenir le leader des petites annonces en Afrique francophone

Les plateformes www.afrimalin.com , www.kerawa.com et www.leportail.ci fusionnent pour devenir le N°1 des petites annonces en Afrique francophone. « Afin de devenir le leader du secteur, il nous paraissait naturel de nous associer. Nous avons décidé de fusionner avec Kerawa.com et LePortail.ci qui ont des positions dominantes respectivement au Cameroun et en Cote d’Ivoire. Cela va nous permettre ainsi de dépasser le million de visiteurs mensuels et de passer de 8 à 10 pays couverts» explique Thibault LAUNAY, co-fondateur d’Afrimalin. Nino NJOPKOU, fondateur de Kerawa, à la tête des Opérations du groupe, poursuit: « Cette fusion va nous permettre de créer des synergies, d’accroitre notre efficacité opérationnelle, d’avoir une empreinte plus large, et de toucher plus d’internautes dans plus ...

Togo: les PME togolaises en mal de financement

Les petites et moyennes entreprises et petites et moyennes industries togolaises sont sérieusement confrontées à la problématique du financement et de l’accès au crédit ; ce qui freine leurs productions et leurs performances et menace leur pérennité. Elles constituent pourtant l’un des maillons essentiels de l’économie nationale avec une participation de plus de 80% à l’activité économique du Togo. Les petites et moyennes entreprises (PME) et petites et moyennes industries (PMI) togolaises éprouvent d’immenses difficultés à obtenir des crédits. Depuis un certain moment, ces structures souffrent des modalités d’accompagnement auprès des banques et du gouvernement togolais. Ainsi rares sont celles d’entre-elles qui parviennent à prospérer dans leur s...

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…