Partager ce Post

Société & Santé

Crise au Togo: le gouvernement décide de rétablir l’Internet

Crise au Togo: le gouvernement décide de rétablir l’Internet

Coupé dans la nuit du 05 au 06 septembre, l’Internet sera de retour au Togo dans la journée de ce dimanche, en fin d’après-midi. L’information est parvenue à la rédaction de cameroonweb ce dimanche par un canal diplomatique.

La connexion est déjà disponible sur les lignes spécialisées et dans les hôtels et ambassades.

Selon notre source, le gouvernement a instruit l’ART&P et les Fournisseurs d’accès à internet de rétablir la connexion après un week-end de concertation avec les parties politiques, la société civile et les chancelleries étrangères basées au Togo.

Gerry Taama, un leader d’opposition, président du parti le Nouvel Engagement Togolais (NET), avait qualifié cette coupure d’Internet de « honte » pour le Togo.

Le retour de la connexion sonne comme une bonne nouvelle pour les entrepreneurs togolais qui s’offusquaient de cette coupure, car ne pouvant plus mener leurs activités.

Hormis eux, ce sont des milliers d’utilisateurs Internet au Togo qui se sont sentis comme isolés du monde, car ne pouvant plus s’informer, ni discuter avec des amis ou des membres de la famille vivant à l’étranger.

Depuis que le gouvernement a limité l’accès à l’Internet, sur les réseaux sociaux, les internautes togolais n’ont pas cessé d’exprimer leur mécontentement. Sur le réseau social Twitter, la plupart des messages qu’ils envoient s’accompagnent de l’expression #BringBackOurInternet (« rendez-nous notre Internet »).

L’internet a été coupé au Togo pendant environ cinq jours, à la veille d’une manifestation monstre lancée par les leaders de l’opposition pour demander un retour à la constitution de 1992 et le vote de la diaspora.

Des milliers de Togolais avaient répondu à l’appel de l’opposition. Dans la journée du 06 septembre, la manifestation s’est déroulée de manière pacifique mais s’est finalement soldée par des arrestations à la fin de la seconde journée.

80 personnes ont été arrêtées selon les autorités. L’opposition, elle, parle de plus d’une centaine. Amnesty International assure qu’il reste moins de 70 personnes en détention, qu’une cinquantaine ont été blessées par les tirs de gaz lacrymogènes.

De nos indiscrétions, l’opposition appelle à un meeting ce vendredi 15 septembre.

Source: https://www.cameroonweb.com/CameroonHomePage/world/Crise-au-Togo-le-gouvernement-d-cide-de-r-tablir-l-Internet-420759

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…