Partager ce Post

Politique / Société & Santé

Réformes politiques au Togo : UNIR ne voit qu’une seule issue, l’intervention des « canaux extérieurs » selon Christophe Tchao

Réformes politiques au Togo : UNIR ne voit qu’une seule issue, l’intervention des « canaux extérieurs » selon Christophe Tchao

Ce que les Togolais attendent, c’est d’opérer les réformes à travers le consensus, pas de discuter à l’Assemblée nationale dans le même style qui a conduit à l’échec en juin du projet de loi. C’est ce qu’a révélé aujourd’hui dans l’émission « Club de la presse » de la radio Kanal FM, Christophe Tchao, président du groupe Union pour la République (UNIR).
Christophe Tchao, continue d’incriminer l’échec des discussions de la proposition de loi de réformes politiques à l’Alliance nationale pour le changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre.

Pour sortir de l’ornière, UNIR ne voit qu’une seule issue, l’intervention des « canaux extérieurs » qui peuvent permettre de dégager le consensus nécessaire à l’opération des réformes.
« Nous avons dit qu’on arrête mais s’il y a des canaux extérieurs qui peuvent s’exprimer pour que les rapprochements se fassent et un consensus se dégage, en ce moment, les discussions peuvent reprendre. S’il n’y a pas ces canaux, nous constatons que les positions sont tellement figées qu’il n’y a plus rien à faire », a ajouté Christophe Tchao.

De son côté, Me Isabelle Ameganvi, Présidente du groupe parlementaire ANC à l’Assemblée nationale et deuxième vice-présidente de l’Alliance nationale pour le changement, a révélé ce matin sur Radio Victoire Fm que « Le groupe parlementaire UNIR a demandé hier un arrêt des discussions de la proposition de loi introduite par l’opposition parlementaire ».

Hier, les membres se sont retrouvés en commission où il a été demandé à toutes les parties si leurs positions a évolué ou non. Selon Me Isabelle Ameganvi, les représentants d’UNIR ont fait savoir qu’ils ont évolué sur leur position et accepté à présent la limitation de mandats.

Pour l’ANC, cette réponse du parti au pouvoir confirme à ses yeux qu’UNIR ne veut pas faire les réformes. A l’issue d’un vote effectué hier en commission, il a été décidé par les représentants d’UNIR qui sont majoritaires dans ladite commission des lois, de mettre fin à l’étude de la proposition de loi sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles introduite par l’opposition parlementaire en novembre dernier.

Source: https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1454587211336333&set=gm.1607774455945130&type=3&theater

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…