Partager ce Post

À la Une / BuzzEdito / StartUp & Business

Togo : Semoa group veut devenir le PayPal d’Afrique

Togo : Semoa group veut devenir le PayPal d’Afrique

Edem Adjamagbo, de nationalité togolaise, a mis au point une solution de paiement en espèces à travers des outils digitaux, pour faciliter la vie aux particuliers et aux entreprises.

« Lors d’un voyage en Ukraine, j’ai découvert que l’achat de crédit de communication s’y faisait depuis une borne et non, comme c’est le cas au Togo, en grattant des recharges téléphoniques en papier », raconte Edem Adjamagbo au site First Togo. Le caractère innovant de cette technologie financière l’intéresse à implémenter dans son pays d’origine où le besoin se fait sentir. En attendant, il poursuit ses études en France où il développe le site qui rencontre un succès auprès des personnes de la diaspora, qui pouvaient enfin envoyer du crédit à leurs proches restés au pays.

En effet, Semoa Togo offre deux services majeurs aux particuliers et entreprises : le CashPay et le Seoma-Kiosk. Il s’agit respectivement, selon Edem Adjamagbo d’« une plateforme de paiement pour la vente en ligne. Et le client commande sur un site marchand ayant installé notre solution et paye en espèces dans un point relais équipé d’une borne automatique de paiement. » Avec plus d’une dizaine d’employés à son service, le fondateur de Semoa group présent à Lomé et en France rêve grand pour sa start-up : « notre objectif affiché, c’est de devenir d’ici deux ans, le PayPal de l’Afrique. »

Pour y arriver, il veut profiter des opportunités qui se présentent en Afrique, un continent en pleine révolution et où le besoin de services innovants est très remarqué. « En Afrique, on assiste aujourd’hui à un véritable saut en avant dans le secteur de la finance. Le nombre de start-up augmente d’années en années, attirant de plus en plus les investissements étrangers. La plupart du temps, il s’agit d’innovations qui, en s’appuyant sur le mobile, répondent à des problématiques propres à l’Afrique et aux pays en développement », explique-t-il par le même canal.

Aller à la conquête du marché africain nécessite de grands moyens. Alors, il se tourne vers un financement participatif qui lui permettra de lever 1,3 million d’euros à investir dans le déploiement de 25 bornes cette année et d’une centaine entre 2019 et 2020 dans d’autres pays de la sous-région. Aussi, souhaite-il créer 25 emplois entre la France et le Togo. Notons qu’en janvier 2018, Semoa group a remporté le prix « Fintech Africa of the Year 2018 » à Casablanca au Maroc.

Par : Michaël TCHOKPODO

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…