Partager ce Post

Politique / Société & Santé

Togo: une soixantaine de personnes détenues depuis les manifestations du PNP

Togo: une soixantaine de personnes détenues depuis les manifestations du PNP

Le ministre de la Justice togolais a fait le point mercredi 23 août sur les arrestations dans cinq villes du pays après les marches organisées le 19 août par le Parti national panafricain, un mouvement d’opposition pour réclamer notamment un changement de Constitution.

Sur les cinq villes dans lesquelles le Parti national panafricain (PNP) appelait à manifester samedi 19 août, les marches ont dégénéré dans quatre localités : Lomé, Anié, Sokodé et Kara. En tout, 81 personnes ont été interpellées.

Soixante-six sont placées sous mandat de dépôt pour la suite de la procédure pour diverses charges, notamment des délits de rébellion, de destruction volontaire et voie de fait, détérioration et dégradation de biens publics et privés.

« Il apparaît que, contrairement à certaines allégations faisant état de 250 personnes interpellées, dont certaines seraient placées dans des lieux de détention inconnus et soumises à la torture, on dénombre plutôt 66 personnes interpellées sur toute l’étendue du territoire, a indiqué Pius Agbétomey, ministre de la Justice togolais. Et toutes ces personnes sont détenues dans des lieux de détention connus. »

Quinze personnes ont été remises en liberté pour insuffisance de charges.

Selon Pius Agbétomey, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, une enquête judiciaire est mise en œuvre pour déterminer les causes exactes et les responsabilités en ce qui concerne les deux décès de manifestants survenus à Sokodé, dont un par balle.

Dans chacune des autres localités ayant connu ces manifestations, les enquêtes se poursuivent également.

Le Garde des Sceaux a enfin rappelé que les appels à la guerre, les diffusions d’information et d’images prises dans d’autres pays pour les attribuer aux manifestations au Togo constituent des infractions qualifiées de provocation à la commission de crime et délits, de diffusion de fausses nouvelles, de dénonciations calomnieuses passibles de sanctions pénales et demandé à leurs auteurs de cesser ces agissements.

Source: http://www.rfi.fr/afrique/20170823-togo-soixantaine-personnes-detenues-manifestations-pnp

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…