Partager ce Post

Société & Santé

Togo: Une vague de répression se prépare pour noyer la contestation dans le sang

Togo: Une vague de répression se prépare pour noyer la contestation dans le sang
Nous l’annoncions dans nos précédentes publications; la guéguerre entre les modérés et les extrémistes du camps au pouvoir vient de connaitre un nouveau développement avec la victoire finale des extrémistes qui désormais se préparent à passer à l’offensive.

Il faut le dire, la contestation en cours avec la mobilisation sans précédent des togolais fait mal au pouvoir en place et risque avec le temps de le faire tomber. Le pouvoir de Faure Gnassingbé est vacillant et ne compte désormais que sur l’armée mais de ce coté aussi les choses ne sont pas tout a fait comme  on veut nous le faire croire. L’armée togolaise dans son ensemble n’est pas prête à suivre quelques politiciens extrémistes dans une aventure génocidaire.

Pour les extrémistes  au pouvoir, il faut faire vite avant que la situation ne se retourne contre eux car le pourrissement qu’ils souhaitent est en train de leur porter préjudice. Le pire est que cette mobilisation des togolais ne faiblit pas. Selon nos sources malgré la sérénité affichée la peur a depuis changé de camps. Le pouvoir ne sait plus à quel saint se vouer. A part les armes plus aucune solution n’existe.

Le passage en force est donc décidé. Il faut arrêter cette contestation avant qu’il ne soit trop tard pour le régime de Faure Gnassingbé. Selon nos source la stratégie consisterait à pousser les leaders de l’opposition dans l’illégalité en prenant des dispositions qui limiterait la liberté de manifester et ensuite faire entrer la justice en action tout en les neutralisant physiquement.

L’acte un consiste à interdire les manifestations pendant les jours ouvrables puis à leur imposer des itinéraires ce qui permettrait de limiter la portée des manifestations et donc enlever à l’opposition cette arme de mobilisation. L’autre enjeu aussi de cette interdiction est de trouver des arguments pour réprimer les leaders et les manifestants. Ordre est donné de faire le plus grands nombre de prisonniers possibles ou au besoin  neutraliser physiquement les manifestants ce qui veut dire tirer simplement afin de semer la peur dans la population et les démobiliser.

L’autre étape est d’arrêter et inculper certains leaders du PNP et aussi dissoudre le parti afin de pousser Tikpi ATCHADAM en exil ou le neutraliser physiquement.

Pendant que cette répression se poursuit des dispositions seront prises pour organiser un référendum truqué  dont le résultat sera le rejet de la proposition et donc le statut-quo c’est à dire le mandat illimité.

Les jours à venir restent déterminants  et chargé d’incertitudes pour les togolais.

Source: http://www.togomedias.com/togo-vague-de-repression-se-prepare-noyer-contestation-sang/

Partager ce Post

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Lost Password

Register

Pin It on Pinterest

Share This

Hey there!

or

Sign in

Forgot password?
Close
of

Processing files…